Conseiller et expertiser le retour au sol des produits résiduaires d'origine non agricole
Accueil - SMRA68 \ titre

LES BOUES CELLULOSIQUES OU PAPETIERES

boues cellulosiques

Les boues cellulosiques proviennent du traitement physique et biologique des eaux de process des usines de fabrication de papier.

Principalement composées de fibres de cellulose, elles constituent un excellent amendement organique. Elles présentent un taux de matière sèche d’un peu plus de 50 %, ainsi que des teneurs en éléments et composés traces particulièrement faibles et relativement stables (process industriel).

Ces boues sont recyclées en agriculture comme amendement organique. Elles agissent sur la structure des sols, permettant, notamment, dans certains sols superficiels, de s’affranchir d’un passage d’irrigation, ou dans d’autres sols battants, d’améliorer la structure. Ces boues agissent, par ailleurs, comme un « piège temporaire à nitrates ». En effet, dans le sol, les micro-organismes utilisent l’azote disponible pour dégrader la matière organique des boues. Lorsque les boues sont décomposées, les micro-organismes meurent et l’azote est à nouveau disponible. Cet effet piégeage temporaire varie, selon le rapport Carbone/Azote (C/N) des boues, de 2 à 6 mois.

boues cellulosiques

Ces boues peuvent également être valorisées par des filières industrielles (recyclage en briqueteries, le plus souvent).

Petite particularité : Les boues cellulosiques sont colorées. Elles prennent, par exemple, une teinte gris-bleue, du fait du désencrage des papiers recyclés.

 

 

 

SMRA68

validation W3CSyndicat Mixte Recyclage Agricole du Haut-Rhin - SMRA68 -
Bâtiment Europe - 2, allée de Herrlisheim - 68000 COLMAR
Tél. 03 89 22 95 70 - Fax 03 89 22 95 77 - E-mail :
ecopass - ISO9001
contact - plan du site - informations légales - liens utiles